Prévention des piqûres d’insectes, de la fièvre du Nil occidental et de la maladie de Lyme

Pourquoi est-ce important?

Les piqûres d’insectes peuvent causer des réactions mineures et transmettre des maladies, dont la maladie de Lyme et la fièvre du Nil occidental. Les changements climatiques font augmenter les possibilités de transmission de maladies à vecteurs au Canada. Différentes mesures permettent de réduire efficacement l’exposition aux piqûres d’insectes.

Que pouvons-nous faire?

  • Suivre les recommandations de la santé publique afin de prévenir l’exposition des enfants aux piqûres d’insectes, et de réduire la présence d’insectes autour du centre.
    • Se méfier des environnements extérieurs où les tiques et les moustiques peuvent se trouver.
    • Éliminer toute accumulation d’eau stagnante sur votre terrain en vidant les jouets, les pots de fleurs, les bains d’oiseaux et les autres objets qui sont remplis d’eau et dans lesquels les moustiques peuvent pondre.
  • Prendre des moyens pour minimiser les besoins en insectifuges.
    • Éviter les jeux extérieurs durant les périodes où les piqûres sont les plus fréquentes, soit la période comprise entre le coucher et le lever du soleil.
    • Demander aux parents de fournir des vêtements de protection à leurs enfants (vêtements légers de couleurs pâles qui couvrent bien le corps, chandail à manches longues et pantalon long comme couche externe pouvant être enlevée, chaussures, chaussettes et chapeau).
  • Lorsqu’un insectifuge est nécessaire :
    • utiliser uniquement ceux dont l’usage est approuvé au Canada (ils portent un numéro d’enregistrement sur leur étiquette, conformément à la Loi sur les produits antiparasitaires);
    • suivre à la lettre les instructions sur l’étiquette;
    • ne jamais pulvériser d’insectifuge directement dans le visage si un pulvérisateur est utilisé. Appliquer plutôt l’insectifuge sur les mains d’abord, puis frotter celles-ci sur le visage.